Récemment, des taches brunes sont apparues sur votre peau. Cette hyperpigmentation peut résulter de différents facteurs tels que l’exposition au soleil ou la prise de certains médicaments. Toutefois, comme vous le savez peut-être déjà, les taches pigmentaires peuvent aussi être d’origine hormonale. Est-ce votre cas et, si oui, comment faire pour vous en débarrasser de façon sécuritaire? Faisons le point sur le lien entre les taches pigmentaires et les hormones féminines.

Comment reconnaître les taches pigmentaires d’origine hormonale?

Souvent présente sur le front, les tempes, les joues et le décolleté, l’hyperpigmentation d’origine hormonale, qu’on appelle aussi mélasma ou chloasma, apparaît généralement durant la grossesse ou l’allaitement, mais parfois aussi lors de la ménopause. C’est que l’augmentation des taux d’hormones féminines durant ces périodes entraîne en même temps une augmentation de la synthèse de mélanine, le pigment responsable de la coloration de la peau. Si, en plus, la peau est exposée au soleil, une hyperpigmentation s’ensuivra presque assurément. Les taches pigmentaires d’origine hormonale prennent la forme de plaques foncées, souvent symétriques et bien délimitées, de couleur marron ou brun grisâtre. Dans certains cas, on les retrouve également chez celles ayant recours aux méthodes hormonales de contraception (pilule, timbre ou stérilet avec hormone progestative).

Le protocole de traitement

Bien qu’elles ne représentent aucun danger pour la santé, ces taches ne sont pas des plus jolies et il est tout à fait normal de chercher à les estomper. Cependant, en raison de leur origine hormonale, il est primordial de les traiter en toute sécurité. À cet effet, la photobiostimulation, une technologie qui utilise la lumière DEL, s’avère une solution gagnante, car elle permet de diminuer l’apparence des taches brunes sans risquer d’endommager les tissus cutanés. Jumelées à des peelings superficiels à base d’acide glycolique, les séances de photobiostimulation permettent un protocole de traitement à la fois efficace et sécuritaire contre l’hyperpigmentation d’origine hormonale.

Le déroulement des séances et les résultats escomptés

L’un des avantages de la photobiostimulation, c’est que les séances ne sont pas du tout douloureuses. On arrive même à relaxer et se détendre durant le traitement! Après quelques séances, les résultats apparaissent de façon graduelle. Les taches s’éclaircissent et le teint devient plus uniforme. Cependant, pour ne pas voir revenir cette hyperpigmentation dont on a tant voulu se débarrasser, il est impératif de bien protéger du soleil toute la zone traitée tout au long de la cure et même après. Il en va de l’efficacité du traitement! Une fois les séances de photobiostimulation et les peelings à l’acide glycolique terminés, on peut mettre la touche finale au traitement avec deux ou trois séances de photorajeunissement BBL. On s’assure ainsi d’une action globale contre les taches d’origine hormonale.

En somme, qu’elles soient d’origine hormonale ou non, les taches pigmentaires peuvent assurément être estompées au moyen de divers traitements. Vous aimeriez connaître lesquels vous conviennent? Demandez votre consultation gratuite!

CINQSENS-CTA-traitement-cellulite

Share This